Témoignage de May Raihau, trés jeune Transsexuelle opérée

Ce sont plusieurs lettres qu'elle m'a adressées et qui sont émouvantes et utiles.
May Raihau

Un recit sur ma vie à tout hasard!

Chère Ester,
Je suis ce qu'on pourrait appeler une privilégiée en tant que transsexuelle.
J'ai subi mon opération transsexuelle au lendemain de mon 23eme anniversaire, ça va faire un an maintenant.
Ma vie se trouve complètement transformée, je suis beaucoup plus sure de moi et j'ai developpé une envie de vivre et d'être heureuse beaucoup plus prononcée que par le passé.
Mon opération, je l'ai confiée aux mains expertes d'un chirurgien qui en est maintenant à plus de 200 ou même 300 opérations du même genre.
C'est vrai qu'au debut, le désespoir de ne pouvoir un jour être vraiment moi m'a fait faire un peu n'importe quoi. J'ai cherché sur le net et bien heureusement je suis tombé sur un site utile mais en Anglais, qui répertorie donc toutes les adresses de praticiens de chirurgie transsexuelle de par le monde. Du moins celles vérifiées par l'auteur de ce site, un autre docteur. http://myria.home.mindspring.com/Indigo/mtf.html qui répertorie les chirurgiens les plus experimentés du monde dans le domaine de la chirurgie transsexuelle. Je rajoute une adresse que je viens de découvrir avec des photographies montrant les résultats postopératoires de chirurgie transsexuelle pratiquée par différents chirurgiens de par le monde. Vous verrez aussi des photos de résultats de mon chirurgien, docteur Suporn. http://www.annelawrence.com/vaginoplasties.html
N'ayant pas beaucoup de moyens à ma disposition j'ai bien évidemment cherché ceux qui offraient la qualité sans avoir à s'endetter à vie pour cela.
Et j'ai encore eu la chance de tomber sur celui qui allait me permettre de me réaliser. Mon chirurgien est en Thailande et l'adresse de son site ( en Anglais!) est http://srs-thailand.com . Je suis d'abord entrée en contact avec la psychologue qui gére les différentes requêtes des futures patientes et s'informe de leurs motivations sincères. Je sais, tout se fait sur le net et parfois on a l'impression que ça reste bien superficiel mais cette psychologue ( une transsexuelle !) doit être convaincue de votre motivation. Alors il faut rester sincère et ne pas chercher à en faire trop au risque de rendre ce qu'on dit trop faux ! ça donne lieu à une bonne introspection et on se pose à soi-même les bonnes questions avant de répondre au petit questionnaire de cette psychologue. L'adresse e-mail étant : WWW.inquiry@srs-thailand.com. J'ai payé 60 000 F pour l'opération en plus des différentes chirurgies esthétiques de féminisation faciale ( rhynoplastie, rehaussement des arcades soucilières, élimination de la pomme d'Adam et adoucissement de la ligne frontale, la mienne était un peu trop prononcée). Les prix que je vous ai donnés ont cependant changé depuis l'année dernière, alors peut être chercherez vous à consulter d'autres sites avant de vous décider.
Je suis bien consciente que ma vie a été une suite de chances, espacées peut être de quelques années pour certaines, mais de chances tout de meme, parce qu'en fin de compte toutes mes sœurs d'infortunes n'ont pas l'opportunité de vivre completement leur vie de femme aussi jeune.
Bref! je suis tombée sur votre site Ester et j'ai réalisé que peut être je devrai partager mon expérience, si courte soit elle. Je ne sais pas trop par ou commencer mais toujours est il que mon enfance puis mon adolescence n'ont pas comporté trop de tristesse ni de malheurs, bien que consciente trés jeune de ma différence, j'ai essayé de vivre ma vie comme une jeune fille malgré toutes les tentatives de me faire dévier de mon chemin.
Les gens de quelque endroit qu'ils soient n'ont pas toujours la largesse d'esprit necessaire pour accepter que ce dont la nature vous a pourvu n'est pas forcement la meilleure des choses.
L'atout que j'avais et que j'ai toujours, est que je n'ai jamais developpé de caracteres sexuels secondaires masculins trop voyants. Je ne suis pas frappée d'hirsutisme, ma voix est certes grave mais j'ai la voix de ma mère que d'aucuns qualifient de sexy, mes larges épaules sont devenues une qualité plus qu'un defaut, et ma taille ( je suis quand même plus grande que la moyenne des femmes) me fait passer pour un mannequin ( que je ne suis pas!) plus que pour une drag queen.
Alors c'est vrai que l'état d'esprit dans lequel on est joue aussi beaucoup dans la vie que l'on veut mener et je crois être positive de nature, et encore plus même depuis mon opération, ce qui est trés compréhensible.
Bien, je poursuis mon petit recit… si vous etes encore éveillée ! ouh, ouh !
je suis là !!!
Ok, je continue !
Dès ma majorité j'ai consulté un endocrinologue pour qu'il me prescrive un traitement hormonal.
Le fait est que je n'avais aucune idée de ce par quoi il me fallait passer pour atteindre mon objectif. Je n'avais jamais entendu parler des critères de transsexualisme de monsieur Benjamin, ni du délai de deux ans pour éprouver sa féminité, et je ne savais même pas ce qu'était un endocrinologue.
J'ai pu entrer en contact avec ce médecin aprés plusieurs coups de fil passés auprés de gynécologues de ma région qui m'ont fait savoir qu'ils ne s'occupaient pas de cas de transsexualisme, et de fil en aiguille j'ai obtenu le numéro de téléphone du seul endocrinologue qui avait déja eu a s'occuper de cas similaires.
Et voilà comment mon traitement hormonal ( oestrogel et antiandrogène) a commencé. J'ai poursuivi mes études, parce que je ne voyais pas mon avenir sans prouver que je n'étais pas stupide en plus d'être à part.
Je me suis marginalisée, d'une certaine façon en rompant tous liens avec les étudiants de ma section et je ne pouvais me résoudre à travailler dans la légalité du fait de mon identité qui ne correspondait pas avec celle que j'etais.
J'ai donc fait plusieurs petites choses toujours en donnant un faux nom et
je me suis sortie de cette façon.
Mais je dois aussi beaucoup à ma famille qui m'a soutenue à fond des le moment qu'ils ont assimilé ma différence. Et ils y sont parvenus !
Je n'ai jamais experimenté l'amour physique parce que je ne concevais pas ma féminité à travers ce que j'avais entre les jambes.
Maintenant, je suis toujours une « bleue » dans ce domaine parce que cette fois je ne peux me résoudre a sauter sur le premier venu.
J'avoue que mes expériences passées ont fait que je suis devenue assez désabusée par l'amour. Soit les hommes vous aiment pour l'image que vous leur renvoyez, volontairement ou pas, soit ils vous aiment à vous étouffer et quid de votre liberté ? soit ils ne vous aiment pas et vous le prenez trop à coeur.
Bref vous l'aurez compris, je dois etre une inadaptée de l'amour !
A ce jour, la procédure en vue de changer mes pièces d'identité est bien engagée, le juge a rendu un jugement positif et j'attends qu'on veuille bien me délivrer mes nouveaux papiers, ce qui prend curieusement plus temps que la phase juridique ! parlez moi des bureaucrates !!!
Je ne sais pas quoi penser de ma vie par rapport à celles semées de malheurs de certaines transsexuelles mais en tous cas je peux vous dire que la dernière etape ( l'acquisition de l'identité féminine) est la plus éprouvante moralement. Car aprés tout c'est celle là qui vous permettra d'accéder à votre existence de femme aux yeux de la société, et quoiqu'on en dise, pouvoir postuler à un poste avec sur soi ses papiers portant la mention sexe : féminin ou encore Mademoiselle, ça n'est tout de même pas rien !
Alors voilà mon petit récit. Ça m'a fait du bien de pouvoir mettre tout ça par écrit. Il m'a semblé comprendre que maintenant la sécurité sociale prenait en charge l'opération transsexuelle. Alors je vous ai donnée l'adresse de mon chirurgien pour simple information. Il a fait un superbe travail en ce qui me concerne.
Au final je ne songe pas a subir d'autres opérations ésthétiques parce que même si je ne suis pas la plus belle ( pour aller danser!) je suis une femme, et c'est tout ce qui comptait à mes yeux.
J'espère que mon histoire ne vous sera pas trop ennuyeuse. Et bravo pour votre site Ester,
Bien à vous

Bonjour Ester, je ne sais pas trop quoi penser de créer mon propre site mais l’idée d’une page me plait assez par contre !
Tu comprends trés bien le fait que je ne veuille pas montrer de photo et je t’en remercie.
Avant mon opération déjà je vivais ma vie de femme et personne ne savait quoique ce soit sur mon passé, encore aujourd’hui personne ne le sait.
Pourtant depuis mon opération j’ai un sentiment qui grandit en moi et qui me donne l’envie de faire quelque chose pour mes sœurs d’infortunes ( c’est quand même vrai que la plupart du temps les transsexuelles n’ont pas la vie facile). J’ai envie de rencontrer celles qui n’ont pas encore la chance que j’ai de vivre ma féminité jusqu’au bout.
Je vis au Royaume Uni depuis quelques temps et j’y suis trés heureuse. Il existe d’ailleurs quelques groupes de rencontres transsexuelles auquelles je n’ai malheureusement pas eu l’opportunité de participer. Il me semble qu’en France les transsexuelles s’isolent plus qu’autre chose mais je peux me tromper.
Le fait est qu’avoir une ouverture d’esprit par rapport à ce que l’on est, aide a s’ouvrir au monde qui nous entoure, et ainsi réussir sa transition complètement.
S’isoler n’est pas selon moi est remède. On ne s’expose pas donc on a moins mal, on offre le moins de prise possible aux autres pour nous faire souffrir, mais on ne se donne pas non plus la chance de voir au dela de notre souffrance ! j’aimerais tellement que ce message passe et soit assimilé.
En ce qui me concerne j’ai refusé dés le départ d’être malheureuse et bien que maintenant je sens l’impatience me gagner en ce qui concerne l’attribution de mes nouveaux papiers, je ne me laisserai pas facilement décourager dans ma vie future.
Je parle , je parle, mais en tous cas merci de m’offrir l’opportunité de m’exprimer et j’accepte avec reconnaissance cette possibilité que tu m’offres d’avoir ma page sur ton site mais je n’ai absolument aucune idée de la facon dont il faut s'y prendre alors tes conseils seront les bienvenus !
Amicalement May

Bonjour Ester ! Il me faut avouer que ma tête est aussi imperméable qu'une passoire, autant dire que j'oublie énormément de choses à faire ! Je veux simplement vous dire que le travail réalisé par mon chirurgien, le docteur Suporn, est au delà de mes espérances. A cette adresse on peut comparer son travail à d'autres chirurgiens de par le monde: http://www.annelawrence.com/vaginoplasties.html A mon avis ses résultats sont les meilleurs, petites et grandes lèvres bien visibles, urètre placé bas et vagin profond, alors que d'autres ne combinent pas forcément tous ces éléments ! enfin, bref, vous l'avez compris, je suis soulagée de constater que j'ai choisi le meilleur. Je précise aussi qu'au niveau de la sensibilité, elle est selon moi plus que présente ! Je cicatrise très mal normalement mais malgré cela mon « attirail » féminin est féminin. ( Le meilleur moyen de le vérifier ayant été pour moi de rassembler ce que j'avais de curiosité pour veiller tard et pouvoir voir un film érotique !!! et je peux vous assurer que ça m'a rassuré comme vous ne pouvez l'imaginer! personne ne pourrait faire de différence puisque même moi je ne le peux pas!!!). Bref, les films érotiques ont après tout une utilité insoupçonnable pour ceux qui les réalisent ! Pour ce qui est de site relatant l'histoire d'un homme marié avec une ts, je n'en connais aucun aucun autre mais peut-être le mien dans quelques temps !!! j'ai eu une demande en mariage par un ami qui connaît mon histoire, alors qui sait ! Voilà tout ce que je sais ! J'espère que ça se révèlera utile.
Sincèrement,
May

RETOUR

eXTReMe Tracker